RETOUR
PROJET 39 : topos-architecture

AMÉNAGEMENT D’UN PLATEAU DE BUREAUX – AIR PAYS DE LOIRE – NANTES (44)











AMÉNAGEMENT D’UN PLATEAU DE BUREAUX – AIR PAYS DE LOIRE – NANTES (44)

Air Pays de la Loire est un organisme qui assure, dans les Pays de la Loire, la surveillance de la qualité de l’air, la réalisation de campagnes de mesure et l’information du public et des autorités compétentes par la publication de bulletins.
Air Pays de la Loire, à la suite d’une consultation, a confié à TOPOS Architecture l’aménagement d’un plateau de bureaux « en blanc » dans le Parc tertiaire de La Chantrerie (EUROPARC) à Nantes.

AIR PAYS DE LOIRE = QUALITÉ DE L’AIR

Comme dans la plupart de ses projets de lieux de travail, TOPOS Architecture a souhaité retranscrire dans son expression architecturale, l’identité de l’entreprise.
La question de la référence à la qualité de l’air s’est exprimée architecturalement :
• sur le plan spatial : un aménagement très lisible qui permet de percevoir une grande fluidité. Le plateau de 636 m2, malgré le cloisonnement imposé par les différentes fonctions du programme (bureaux / laboratoires), peut être embrassé d’un seul regard. Les locaux nécessitant d’être cloisonnés sont regroupés en « volumes » identifiables, constituées de parois plus ou moins transparentes, doublées par des lames en contreplaqué multi-plis de chêne, jouant un rôle de filtre. Ces « volumes » sont posés délicatement au centre du plateau et organisent toutes les fonctions de l’entreprise.
Les laboratoires sont regroupés au nord derrière une paroi vitrée et sérigraphiée. Cette paroi est mise en œuvre avec des vitrages « bord à bord », sans couvre-joints.
• sur le plan de l’aménagement : l’idée directrice a consisté à traduire la notion de pureté. L’agence s’est appuyée sur la lumière naturelle d’une part et sur la tonalité des couleurs majoritairement claires, d’autre part. La disposition des circulations profite de châssis vitrés toute hauteur aux extrémités, ouvrant des perspectives sur l’extérieur.
• sur le plan environnemental : le projet a été l’occasion de mettre en place, avec l’expertise du Maître d’ouvrage, un processus de maîtrise de l’air intérieur, basé :
. sur la recherche de matériaux sans COV (1) dans la phase de prescription de tous les corps d’état,
. sur l’exigence du suivi lors de leur mise en œuvre, et enfin,
. sur plusieurs campagnes de mesure, tout au long du chantier.
[1] COV : composés organiques volatils 

LA NOUVELLE DONNE DE LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

Le choix d’espaces ouverts a rapidement été validé par le Maître d’ouvrage et les usagers, pour mettre en valeur la communication et le travail en équipe. Il a permis de dégager de la surface pour augmenter la qualité de vie au travail :
. différentes salles de réunions (petites , moyennes, grandes),
. des boxes de confidentialité,
. un « work-café » que chacun peut utiliser également pour le déjeuner.
L’idée consiste à offrir aux collaborateurs une palette d’espaces variés, adaptés aux différents scénarios du quotidien, mais toujours dans un esprit d’interaction.
La convivialité est un moyen sûr de favoriser les interactions entre les employés. TOPOS Architecture a imaginé le « café » comme un lieu central de l’entreprise. La référence renvoie davantage au domaine du bar qu’à celui du traditionnel distributeur de boissons. Les collaborateurs de l’entreprise se l’approprient pour se détendre, pour déjeûner, mais aussi pour y travailler.

UN SOIN ACOUSTIQUE OMNIPRESENT

La conception d’espaces de travail ouverts requiert un grand soin dans le traitement acoustique. TOPOS Architecture y a répondu :
• par la géométrie de cloisons (en « ligne » brisée) pour éviter la réverbération entre 2 parois parallèles,
• par la disposition des lames bois, faisant office de pièges à sons devant les parois vitrées,
• par le traitement particulièrement performant d’un plafond suspendu mais ajouré pour profiter des 2 faces d’absorption du matériau,
• par la disposition d’un traitement mural par panneaux en feutre recyclé,
• par la disposition d’écrans, également en feutre recyclé, intégrés au mobilier.

LA QUALITÉ DE L’AIR INTÉRIEUR : UN ENJEU PARTICULIER DU PROJET

Alors que nous passons plus de 90% de notre temps à l’intérieur de bâtiments, la qualité de l’air intérieur devient un enjeu environnemental et sanitaire majeur du bâtiment, au même titre que l’efficacité énergétique. Dans le projet d’aménagement, AIR PAYS DE LOIRE, en regard de son activité, a souhaité mettre en œuvre une démarche exemplaire, afin de prendre en compte de la qualité de l’air intérieur.
• Phase Conception : TOPOS Architecture avec l’expertise d’AIR PAYS DE LOIRE a sélectionné pour les matériaux de finition directement en contact avec l’air intérieur (revêtements muraux, plafonds, revêtements de sol, colles, vernis,…) des produits présentant des émissions potentielles très faibles en formaldéhyde et en COV. (Par exemple, pour le choix du revêtement de sol, la moquette et le sol PVC ont été écartés au profit du linoleum). Le BET AUNÉA a également apporté une attention particulière aux débits de ventilation,
• Phase Chantier : pour maintenir les efforts réalisés en conception et garantir les performances sanitaires du bâtiment, une sensibilisation des compagnons a été nécessaire pour comprendre les enjeux sanitaires du projet, et identifier les étapes polluantes et les leviers d’actions disponibles,
• Phase Réception : plusieurs campagnes de mesures ont été organisées selon un protocole rigoureux précisant pour chacun des polluants, les méthodes de prélèvement et d’analyse, les stratégies d’échantillonnage et les valeurs sanitaires de référence.

Lieu
: rue Edouard Nignon – Nantes (44) / Surface : 650  / Maître d’ouvrage : AIR PAYS DE LOIRE / Architectes : TOPOS Architecture / Économiste, OPC : INTERFACES Ingénierie Bâtiment / BET HQE : AUNEA Ingéniérie / Space Planning : TOPOS Architecture / Graphisme : Cécile Desvignes / Bureau de contrôle : VERITAS / Coordinateur SPS : ICA / Entreprises : SUBILEAU( menuiseries intérieures), QUADRINOV AGENCEMENT (cloisons sèches), ABI SERVICE (cloisons modulaires – mur mobile), P.J.F SERVICES (protections solaires), PLAFISOL (faux-plafonds), ROSSI (revêtements de sols), LOIRE COULEUR (peintures), IDC ENERGIES (plomberie sanitaires / chauffage ventilation), FRESNEL ELECTRICITE (Electricité / Courants forts / Courants faibles) / Début mission : Concours Avril 2013 / Travaux : juin 2014 /  janvier 2015 / Effectif : 26 personnes / Coût des travaux : 431 110 € HT / 660 € HT/m2