RETOUR
CENTRE TECHNIQUE ET CUISINE CENTRALE ST-NAZAIRE : topos-architecture

CENTRE TECHNIQUE ET CUISINE CENTRALE – VILLE DE ST-NAZAIRE (44) – CONCOURS 11/07/12

CENTRE TECHNIQUE ET CUISINE CENTRALE – VILLE DE ST-NAZAIRE (44) – CONCOURS 11/07/12

• Nous avons souhaité aborder ce projet avec une approche « industrielle ». Le bâtiment est construit comme une usine. Nous proposons un volume unique, simple, dans le quel la cuisine centrale (UPAM) se superpose avec une partie des ateliers du Centre Technique Municipal (CTM). Nous avons tenu également à tirer partie de la pente du terrain naturelle pour aménager 2 accès indépendant : un accès haut pour la cuisine centrale et un accès bas pour le Centre Technique Municipal.

• Le bâtiment est implanté sur la parcelle dans une logique d’optimisation du terrain et particulièrement dans la perspective de libération d’une réserve foncière à l’ouest du projet (4800 m2). L’organisation du projet a été régie par l’efficacité de la desserte et des flux, et l’optimisation des m2 de voiries. La disposition d’un périmètre contrôlé permet de faire fonctionner simplement l’UPAM et le CTM de manière autonome. L’UPAM peut notamment fonctionner en dehors des horaires d’ouverture du CTM (approvisionnement alimentaire tôt le matin), sans pénétrer à l’intérieur de la zone réservée CTM.

• L’ensemble des ateliers sont organisés le long d’une grande « cour d’usine » mutualisée, offrant toutes les utilités nécessaires au bon fonctionnement du Centre Technique.

• L’atelier « véhicules » prend sa place côté Est, de façon à profiter au maximum du linéaire des 3 façades pour les portes industrielles d’accès. Nous avons veillé à l’aspect traversant de cet atelier pour faciliter l‘entrée des poids lourds.

 • Le magasin du service « Propreté des Locaux », dispose de 2 quais sur la cour arrière pour l’approvisionnement, et se situe en partie centrale. Il est ouvert à la fois sur « l’atelier véhicules »,  et sur « l’atelier  bâtiment ». Il possède, de plus, un guichet d’accès pour des usagers extérieurs ponctuels (façade sud).

• Le bâtiment est tramé : une grande halle pour les ateliers, avec un plancher intermédiaire partiel pour les activités annexes, les locaux sociaux et les bureaux. Chaque entité se déploie de manière flexible sur un nombre entier de trames. Ce principe de modularité autorise notamment des possibilités de variantes économiques sans remettre en question la totalité de la conception du projet.

SHON : 6 532 m2
TOPOS ARCHITECTURE – TOPOS ECO-ENERGIE – QUILLE CONSTRUCTION