RETOUR
ESPACE ENFANCE/ASSOCIATIONS – BREST : topos-architecture

ESPACE ENFANCE/ASSOCIATIONS – VILLE DE BREST (29) – CONCOURS LAURÉAT – 27/09/2010







ESPACE ENFANCE/ASSOCIATIONS – VILLE DE BREST (29) – CONCOURS LAURÉAT – 27/09/2010

Il s’agit d’un concours d’architecture lancé par la Ville de Brest, pour construire un équipement de quartier comprenant des locaux associatifs et un centre loisirs/multi-accueil, dans le quartier de l’Europe. La particularité de ce projet réside dans son insertion dans un quartier social réputé difficile. 
• Des préoccupations urbaines.
– L’équipement est implanté sur les limites du terrain, à l’angle des rue Watteau et Degas. Son entrée, prolongée par un parvis couvert accueillant, est tout de suite identifiable depuis l’espace public.
– Un retrait du RDC permet de conserver une vue vers l’intérieur de l’ilôt, et par conséquent d’éviter l’effet d’enclavement. Ce dispositif préserve aussi un dégagement convenable pour les logements donnant sur le pignon du « 5, rue Watteau ».
• Un équipement à taille humaine
– Une volumétrie fractionnée, un socle en béton texturé au RDC, duquel émerge un volume plus léger, construit en ossature bois, à l’étage
– Une référence à l’architecture domestique : la toiture à double pente de la « maison »,
– Les pignons de l’étage sont entièrement vitrés (avec protections solaires) afin de souligner l’ouverture de l’équipement sur le quartier, et de « donner envie de l’utiliser »
Le bâtiment est conçu comme un outil fonctionnel efficace. Nous avons attaché une importance particulière à l’autonomie de chaque entité de façon à faire cohabiter sans heurts des fonctions très différentes (accueil des enfants, pôle d’alphabétisation, locaux associatifs, salle polyvalente). Chaque ensemble fonctionnel est implanté directement à proximité du hall d’accueil. Nous avons imaginé des scénarios d’utilisation en fonction des horaires d’ouverture, de façon à ce que les entités puissent fonctionner de manière autonome.
• Les accès sont limités :
– Une seule entrée publique contrôlée par le poste d’accueil,
– Un accès de service sur l’arrière,
– Deux portillons condamnables pour l’accès à l’aire de jeux en dehors des heures d’ouverture.
• Le socle est en béton texturé et lazuré, de façon à offrir une limite publique extrêmement pérenne en RDC. Le volume de l’étage lui est construit en ossature bois de façon à suggérer une image plus douce au quartier, dans un esprit de respect de l’environnement et des individus.
• Le hall d’accueil a fait l’objet d’un soin particulier. Il est au cœur de l’organisation du bâtiment, et distribue l’ensemble des entités de l’équipement. Il fera l’objet d’une décoration chaleureuse et contemporaine et mettra en relief la dimension d’exemplarité environnementale du bâtiment.
• Le parvis est traité dans le prolongement des aménagements urbains. Il est animé par une structure de forme organique (galet) qui relie le bâtiment au sol. Cet objet a une fonction structurelle d’appui, mais aussi a une utilité d’assise (banc) sur l’avant et de stockage de vélos sur l’arrière.
• Les stationnements sont très fonctionnels, implantés en limite d’espace public, de façon à limiter l’emprise sur la parcelle des voiries de desserte et de favoriser les espaces verts. Un « dépose-minute » de 6 places » est implanté sur la rue Watteau, les 16 places supplémentaires à destination du personnel et des visiteurs sont, elles, sur la rue Degas, toutes sont très proches de l’entrée.
• Nous avons été très attentifs à la tenue des surfaces, gage d’économie finale. Le projet respecte précisément les surfaces et par conséquent le budget du programme.
 • Notre projet fait également l’objet d’une démarche environnementale ambitieuse, résultant d’une complémentarité entre concept énergétique et projet architectural : Sur le plan énergétique, nous avons réduit, avec des principes bioclimatiques, toutes les composantes de consommation du bâtiment  de façon à atteindre une consommation d’énergie prévisionnelle du bâtiment faible, de l’ordre de 42 kWh ep/m2/an), performance qui permet d’atteindre largement le niveau BBC.

Enfin, nous proposons, en option, d’équiper le versant sud de la toiture avec 200 m2 de panneaux photovoltaïques, qui permettrait de compenser totalement la consommation du bâtiment*.
Les autres cibles HQE, notamment concernant la maintenance et la gestion de l’eau, ont également fait l’objet d’un soin particulier.

SHON : 1365 m2  – 1870 k€ HT
TOPOS ARCHITECTURE – TOPOS ECO-ÉNERGIE – ASTEC INGÉNIERIE – SERDB